samedi 12 mars 2016

Les îles Similan

Connaissez-vous les îles Similan ? En malais, "Similan" veut dire "neuf", 9 comme le nombre d’îles qui composent l'archipel :  Koh Bon, Koh Bayu, Koh Similan, Koh Payu, Koh Miang (deux îles), Koh Payan, Koh Payang et Koh Huyong. 

La nature crée souvent des merveilles. Ces îles en sont une !



Après notre étape éclair à Ao Nang, nous voici partis pour une nouvelle destination : Khao Lak, située à 75 km au nord de Phuket et à 140 km d'Ao Nang. Nous avons opté pour la rapidité d'un minibus (2:30 de trajet)  plutôt que pour le bus local et ceci pour un prix raisonnable : 400 baths/personne. Ce n'est pas Khao Lak qui nous attire mais les îles Similan situées à 70 km à l'ouest de cette ville. En plus nous avons déjà nos billets pour ce paradis, billets achetés dans une agence de voyages d'Ao Nang : 4700 baths/personne pour un trip de 2 journées et une nuit sous tente.


La carte







Khao Lak



Khao Lak est un regroupement de villages le long de la route nationale 4 thaïlandaise (qui va de Bangkok à la ville frontalière de Sadao, proche de la Malaisie) et désormais une station balnéaire : les ressorts se succèdent sur des kilomètres.

A notre arrivée en début d'après-midi, le soleil tape fort, comme d'habitude. Nous n'avons rien préparé en avance et du coup nous n'avons aucun repère dans ce nouveau lieu. Pas de souci : nous nous posons dans un restaurant et nous profitons du wifi gratuit entre les plats pour repérer les hôtels aux alentours. Nous partons ensuite à la recherche de notre hébergement : le premier hôtel est complet ; notre second choix est introuvable malgré nos gps ; nous repérons enfin un bâtiment moderne de quelques étages : le "Rakkawan Residence"; vu le rapport qualité/prix proposé, 1200 baths par nuit (petit déjeuner inclus), nous acceptons tout de suite de poser nos sacs de plage ! (les 5 à 6 kg pèsent lourd sous 35 degrés ! )




Ensuite, nous partons en direction de la plage. Les lieux ne sont pas aussi paradisiaques qu'attendus ; c'est sûr qu'après Ko Phi Phi, il est facile d'être blasé (Je rigole!). Mais cela ne m'empêche absolument pas d'apprécier ma baignade. 



Au fait, juste une petite observation, ici à Khao Lak : nous sommes sûrement les touristes les plus jeunes du coin. Il suffit d'observer la clientèle des restaurants quasiment uniquement composée de touristes occidentaux d'un âge certain ! 


Les îles Similan



Le lendemain matin, nous nous rendons en taxi (400 baths) jusqu'au port de Thap Lamu, port situé à une vingtaine de minutes de notre hôtel. Nous avions pensé la veille y faire un tour pour repérer les lieux. Heureusement que nous n'y sommes pas rendus car il n'y a rien dans le coin à part des agences de plongée, des sociétés de speedboats et une base militaire. 

Nous sommes un peu en avance et nous assistons à l'arrivée progressive de la masse de touristes. Je ne l'avais pas imaginé : des bus remplis de touristes (essentiellement russes et asiatiques ) arrivent sur zone. Ces derniers viennent en fait de Phuket 80 km plus au sud. Je pensais que ces îles étaient moins connues : je me suis trompé ! Le temps d'attendre tous les membres de notre groupe et nous embarquons dans notre speedboat : nous sommes si nombreux que je suis obligé avec d'autres de m'entasser à l'avant du navire, la pire des places ! Somkiane a été plus chanceux : il est bien assis à l'ombre à l'arrière.

Le bateau sort tranquillement de son bras de mer et une fois arrivé en Mer Andaman, les puissants moteurs entrent en action signant par la-même le début de mon "calvaire". Pendant 1:15, la coque du bateau tape ponctuellement et avec force la surface de l'eau, ce qui a pour effet de me faire goûter à une vieille technique bretonne : celle de la crêpe ! En plus de craindre une fêlure du coccyx à tout moment (j'exagère juste un peu !), je dois aussi essayer de ne pas régurgiter tout mon petit-déjeuner. La dernière demi-heure est longue ! Conséquence : lors de notre arrivée sur notre première île, je dois me poser 10 minutes pour m'en remettre. Heureusement le paysage m'y a aidé. La preuve en photo :




La plage est splendide ... mais bondée ! Hors de question cette fois-ci de vous donner un petit aperçu de l'afflux touristique. Je me concentre sur le meilleur des angles possibles pour prendre mes photos avant d'aller bien évidemment profiter de ces couleurs !

Une petite heure plus tard, nous reprenons la mer et nous nous dirigeons vers une autre île. Le décor qui s'offre à nous prend une nouvelle dimension. J'ai l'impression d'arriver aux Seychelles avec ses gros rochers granitiques polis, son eau turquoise et sa plage de sable blanc.  Il m'est même difficile de rester sur la plage tant la chaleur se fait sentir !




Vers 15:00, le miracle arrive ! Tous les speadboats reprennent chacun à leur tour leurs touristes respectifs. La migration est en marche. Et quel soulagement : les adeptes du "lycra intégral fin et moulant pour homme" ne gâcheront plus les photos ! Il faut le voir pour le croire ! C'est à se demander si ces derniers étaient sérieux ou bien s'ils étaient en compétition avec Borat pour savoir qui a le maillot de bain le plus ridicule! Mais je dois bien l'admettre, ça évite les coups de soleil, ça c'est sûr !   

A 15:30 nous ne sommes plus qu'une vingtaine sur cette île paradisiaque ! Le rêve est devenu réalité : l'île est pour nous seuls jusqu'à 10:00 le lendemain. Nos hôtes nous amènent ensuite vers notre site de camping ; il n'y a pas beaucoup à marcher. Vous voyez le buisson derrière ces 3 tentes ? Et bien juste de l'autre côté c'est la plage !




Tout l'après-midi est passé à se pincer pour prendre conscience de la réalité. Seuls quelques nuages viennent voiler le ciel vers 17:00. Vous pensez que l'orage est proche ? Rassurez-vous ce n'est que moi en position "Lightning Bolt" ! Oui je le reconnais, le soleil  a tapé un peu fort durant la journée ! 




Le lendemain matin vers 6:00, je quitte notre tente tel un Bernard l’Hermite sortant de sa coquille : sans un bruit ! Hors de question de réveiller de si bon matin le pote Somkiane. Il s'est battu toute la nuit avec les insectes, il doit être mort de fatigue ! Ma destination : le gros rocher en haut ; je veux être aux premières loges pour assister au lever du soleil. C'est un spectacle dont je ne me lasse jamais. 

Revenu 2 heures plus tard au camp de base, je profite d'un bon petit déjeuner avant de m'embarquer sur un bateau de plongée. Le programme de cette matinée : 2 spots de snorkeling, soit 3 heures de cache cache avec les poissons. Ces 2 spots sont devenus à leur tour ma meilleure expérience de snorkeling. Le seul bémol, car il y en a un : le tsunami de 2004 a ravagé en grande partie les coraux de la région. Les traces de ce désastre sont encore visibles : d'innombrables coraux blancs jonchent la zone. 

Cependant les poissons sont bien là avec à la clé un spectacle de couleurs ; tel un Jules Verne en son temps, et toute comparaison gardée, je vous donne un petit aperçu des spécimens rencontrés : des anges empereur, des nasons unicornes (facilement reconnaissables avec leur corne frontale), des poissons porte-enseigne (facilement reconnaissables car vus dans le film Nemo ; ce sont ceux qui sont jaunes, blancs et noirs),  des poissons chirurgiens (facilement reconnaissables avec leur masque et leur bistouri ... non, je rigole !), des murènes et un serpent de mer. 

Le retour sur l'île est synonyme de retour vers le tourisme de masse ; et oui il est 12:30 et les speedboats sont de retour. Le temps de prendre un bon déjeuner et de profiter une nouvelle fois de ces eaux limpides, et nous voilà entassés dans un speedboat de touristes russes. Et contrairement à l'aller, j'ai pu me placer judicieusement : entre la vodka et les filles (je rigole bien sûr ... il n'y a pas de vodka!)

En résumé, si nous avions opté pour un trip d'une journée vers les îles Similan, cela aurait pu être décevant. Mais avec notre nuit de camping, cela a été une super expérience !


Les photos




Toutes les photos des îles Similan se trouvent derrière ce lien.


Toutes les photos sur la Thaïlande se trouvent derrière cet autre lien
Toutes les anecdotes sur la Thaïlande se trouvent au niveau de l'onglet "Road Book"

Recent Posts