samedi 27 février 2016

Les îles Phi Phi, perles de la mer d'Andaman

Connue du monde entier pour l'une de ses plages, la splendide Maya Bay,  grâce à cause du film "La plage", Ko Phi Phi accueille désormais les touristes du monde entier pour le meilleur et pour le pire ! Les 3 jours passés sur les îles Phi Phi sont sûrement mon meilleur souvenir de Thaïlande ; je vous montrerai cependant l'envers du décor.



La carte






Se rendre sur Ko Phi Phi depuis Koh Lanta


Aujourd'hui, le lever est matinal. Notre taxi nous attend en effet à 7:00 pour nous amener jusqu'à "The Saladan Pier", point de départ des nombreux ferries. Nous n'avons pas de "mal" à nous réveiller car les préparatifs d'un mariage font rage depuis quelques heures au rez de chaussée de notre Guesthouse. Notre taxi arrive en avance (c'est une habitude en Thaïlande : être ponctuel, c'est arriver avant l'heure prévue !!) 15 minutes et 500 bahts plus tard, nous voilà arrivés au port. Notre ferry y est d'ailleurs déjà amarré et les gilets de sauvetages flashy sont prêts à l'emploi :

  notre ferry pour Ko Phi Phi


Juste avant d'embarquer je regarde une dernière fois le pont en construction un peu plus loin. Ce pont va bientôt relier les 2 îles principales constitutives de Koh Lanta : Koh Lanta Noi et Koh Lanta Yai. Je croise les doigts pour que l'ouverture de ce pont ne corresponde pas au début du bétonnage de l'île de Koh Lanta Yai, île plutôt préservée de ce fléau pour le moment. 

La traversée jusqu'à Ko Phi Phi dure 1:30 (200 bahts par personne). Là encore, je suis surpris par l'organisation Thaïlandaise. En effet, notre ferry s'arrête juste à l'entrée de la baie de Ton Sai. Il vient se positionner à moins d'un mètre d'un autre gros ferry. Aucun message à destination des passagers n'est diffusé (L'équipage a sans doute été formé par la SNCF et la RATP!). Nous voyons cependant quelques touristes quitter notre bateau pour le navire voisin. Comment ? Nous devons changer de navire ? Je me renseigne auprès d'un membre de l'équipage et apprends que si nous notre destination finale est Phuket, nous sommes invités à changer de bateau dans les plus brefs délais ! 

Notre bateau poursuit sa route et quelques minutes plus tard, nous voilà sur l'île de Ko Phi Phi Don. Première impression : c'est quoi tous ces touristes ? Et puis c'est quoi tous ces bâtiments ? Je pensais que les constructions étaient réglementées, l'île appartenant en effet à un parc naturel. Et bien non, c'est plutôt dense d'ailleurs ! Est ce que ce coin de paradis sur papier n'est pas devenu un enfer dans la réalité ?


Ko Phi Phi Don



Comme le dit Cristina Cordula : "Ma chérie, toua, l''île de Ko Phi Phi Don, tou a a la forme d'un H"  ... un H avec la barre de gauche un peu atrophiée. C'est la seule île habitable des îles Phi Phi. La zone d'habitation s'étale sur la bande de terre centrale qui sépare les 2 baies de l'île : Ton Sai Bay dans laquelle se trouve le port pour les ferries et Loh Dalam Bay qui est la grande plage de l'île. La partie ouest de l'île est sauvage et pour cause : elle est constituée d'une succession de pics rocheux tombant directement dans la mer. La partie Est de l'île accueille les hôtels les plus luxueux. Elle est en train de se faire grignoter petit à petit par le béton, la pression touristique étant intense.





Tôt un matin pour éviter la chaleur, nous nous rendons sur le point le plus haut de l'île : le viewpoint. Le début de la montée est la plus "difficile" avec son escalier en béton plutôt pentu. Ensuite, un chemin en pente douce nous amène au lieu-dit. Le paysage est alors incroyable. Juste pour info : il vous faudra débourser 30 bahts pour pouvoir accéder au viewpoint : ce lieu est apparemment privé et un péage a été instauré.






Bien souvent les photos de voyage immortalisent uniquement la beauté des lieux et tentent de cacher les éléments moins photogéniques, Je vais, une fois n'est pas coutume, vous montrer l'envers du décor ; voici ainsi ce que peut donner la pression immobilière ! Admirez les superbes hôtels en cours de construction : regardez comme ce nouveau programme immobilier est bien pensé : aéré, raffiné et respectueux de la nature ! J'avais tenté de vous les cacher derrière quelques palmiers mais bon ce bétonnage "à l'espagnol" devait être montré pour le dénoncer !




La plage de Sam Haad



Au Sud de la baie de Ton Sai se trouve la plage de Sam Haad. En plus d'être splendide, cette dernière est fréquentée par une colonie de macaques. Ces singes sont peu farouches ; ceci n'est pas étonnant car ces derniers reçoivent la visite quotidienne de nombreux speedboats et autres gros bateaux gavés de touristes. Ils n'attendent qu'une chose : se faire servir des pastèques ! Du coup, ils peuvent être très rapidement agressifs que vous ayez ou non de la nourriture. J'ai eu la chance de visiter cette plage juste avant que 2 gros bateaux n'envoient au moins une centaine de touristes nager jusqu'à ce lieu. D'ailleurs, observez bien le dépit dans l'attitude de ce macaque : Il n'en peut plus du tourisme de masse !





Nui Beach


Que dire de cette nouvelle plage quasiment déserte ? Avec Somkiane, nous louons un kayak pour 2 personnes pendant 5 heures (500 bahts) dans la baie de Loh Dalam et nous pagayons en rythme comme nous pouvons en direction de ce petit coin de paradis. Et il faut bien l'admettre : le métier d'informaticien n'aide pas à avoir de la force dans les bras ! Il nous faut une petite heure avec quelques pauses pour atteindre notre eden. Sur place, le soleil qui se reflète sur l'eau et sur le sable blanc m'éblouit. Les quelques touristes présents se réfugient dans les coins d'ombre qui se comptent sur les doigts de la main. Après une bonne baignade et après avoir pris le temps d'admirer les lieux sous toutes ses facettes, nous essayons tant bien que mal de nous extirper des rochers devenus apparents suite au retrait progressif de la mer.




Monkey beach


Suite à notre passage sur Nui beach, nous rejoignons en kayak  "Monkey beach" de l'autre côté de la baie de Loh Dalam. 40 minutes de pagaie pour retrouver nos "amis" les macaques ! Comme nous avions vu la veille une touriste se faire chahuter par une demi-douzaine de singes et un touriste se faire attaquer cette fois-ci de manière tout à fait justifiée (ce touriste crétin avait eu l'intelligence de prendre dans ses bras un bébé macaque ce qui a eu pour conséquence de bien énerver l'un des parents !), nous sommes sur nos gardes. Nous vérifions dès notre arrivée que toutes nos affaires sont bien sanglées  : sacs à dos, gilets de sauvetage, chaussures, tout est attaché au bateau par des mousquetons ou des clips. Et heureusement, regardez les 3 compères en train de faire l'inspection de notre canot !!




Notre seul oubli est une bouteille d'eau. Et bien, en un dixième de seconde et un coup de main habile, l'un des macaques dévisse le bouchon et commence à se rafraîchir. Impressionnant la dextérité ! Une minute plus tard, la joyeuse bande est en train de s'intéresser à nos sacs ; ce sont sûrement les peaux de bananes, fruits mangés sur la plage précédente, qui leur donnent des idées. L'un d'entre eux commence même à jouer des dents pour arriver à ses fins. 

Je m'approche donc du bateau pour l'arrêter et d'un coup, les 3 énergumènes me font face et me montrent simultanément les crocs. Je ne parle pas couramment le macaque (uniquement en 2ème partie de soirée après quelques verres ) mais j'ai bien compris que ce bateau et son contenu leur appartiennent désormais. Mes lascars, le gibon que je suis ne va pas se laisser faire. Je me place dans l'eau et commence à tirer le kayak. Normalement les singes n'aiment pas l'eau ; je vais le vérifier tout de suite ! Quand un tiers du kayak se trouve dans l'eau, avec mon peton, un 46 des familles, je m'en vais leur donner une petite douche improvisée. Cela suffit pour les éloigner ! Gibon 1 - 0 Macaques ! Je suis resté ensuite dans l'eau histoire d'éviter une potentielle riposte ! Pas con le gibon ! :)


Bamboo Island (Ko Mai Phai)



Cette île située au nord de Ko Phi Phi Don est encore un petit bijou de plage. En revanche, c'est l'"arnaque" : il n'y a pas un seul bambou sur cette île ! Encore un coup du gang des pandas ? et bien non; il semblerait qu'il y ait eu un problème de traduction du mot "Casuarina". Un casuarina est un arbre pouvant atteindre 35 mètres de haut, arbre qui recouvre une bonne partie de l'île Ko Mai Phai et qui aurait dû donner son nom à l'île en question. Le traducteur était sans doute français, je ne vois que cela comme explication !

Là encore, de nombreux touristes sont présents. La photo qui suit ne permet pas de se rendre compte. En fait au moins une vingtaine de speedboats sont amarrés les uns à côté des autres. Heureusement, en s'écartant de quelques centaines de mètres de ce lieu, nous pouvons profiter du sable blanc et de l'eau turquoise en toute tranquillité. Ce qui retient mon attention est aussi le nombre important d'arbres déracinés. Ma première intuition me fait penser au tsunami de 2004. Et bien même pas : un panneau d'information nous enseigne qu'une tempête relativement récente a formé d'énormes vagues, vagues qui sont venues ravager les côtes de cette île. Les structures construites par les hommes n'ont d'ailleurs pas tenu ; quelques "vestiges" témoignent encore de la force destructrice de l'océan.




Les soirées 


Après s'être régalés sur les plages toute la journée, nous finissons notre journée ... sur la plage. C'est en effet sur la plage de la baie de Loh Dalam que se trouvent toutes les boites de nuit. Les débuts de soirée commencent toujours par les mêmes spectacles impressionnants : des cracheurs de feux nous montrent leur habileté sur de la musique techno endiablée pendant que, tranquillement allongés sur des transats, tous les touristes dont nous faisons parti sirotent le dernier cocktail à la mode. Une petite vidéo vaut mieux que de longs discours :






Ko Phi Phi Ley


L'île de Phi Phi Ley est une île préservée du bétonnage habituel : aucun hôtel, ni bungalow ne vient pour le moment défigurer les lieux. Le danger n'est pas encore là ; en revanche, c'est l'afflux touristique qui est inquiétant. Je fais parti de ces touristes qui ont vu le film La Plage en 2000 et qui depuis ont le rêve un jour de poser les pieds sur son sable blanc. Maya Bay, tel est son nom, est une plage absolument fantastique et je comprends que sa renommée est internationale. Aux autorités thaïlandaises de réguler le tourisme pour préserver ce site !




Piley Lagoon


Ce lagon est avant goût de Maya Bay. Pas de plage dans ces lieux  mais un formidable spectacle karstique !  L'heure à laquelle nous sommes entrés dans la baie ne nous est pas favorable. Les speedboats sont partout. Nous arrivons cependant à nous baigner mais il faut avoir l’œil pour ne pas avoir un accident malheureux. 





Maya Bay


Les mots me manquent pour décrire cette plage ! Irréelle peut être ! Nous sommes arrivés sur les coups de midi à Maya Bay et force est de constater que ce n'est pas le bon horaire non plus ! Des centaines (je ne blague pas) de touristes ont déjà pris d'assaut la plage. Les speedboats gâchent la vue sur une bonne moitié de la plage. Mais la marée haute est là ce qui permet à la mer de nous montrer ses plus belles couleurs !

Notre chance : l'arrivée de la marée basse qui fait décoller les speedboats du bord de la plage pour éviter l'échouage. Et notre temps de présence dans ces lieux : plus d'1:30 ce qui nous fait assister au départ de la plus grande partie des bateaux nous laissant du coup quasiment seuls pour admirer ce petit coin de paradis ! Trop bon !




Allez, une petite vidéo pour peaufiner votre vision de la baie :




Les photos



Toutes les photos des îles Phi Phi se trouvent derrière ce lien.

Toutes les photos sur la Thaïlande se trouvent derrière cet autre lien
Toutes les anecdotes sur la Thaïlande se trouvent au niveau de l'onglet "Road Book"


Dernières informations 



Pour faire le tour des îles Phi Phi, nous sommes passés par la société Arisa, société qui a "pignon sur plage" dans la baie de Ton Sai. 1600 bahts pour passer une grosse demi-journée (11:00 à 19:00) à en prendre plein la vue. Attention, vous ne serez pas les seuls à partir sur des speedboats. De très nombreux touristes partent de Phuket en speedboat pour rejoindre les îles Phi Phi pour une journée. 

Recent Posts