mardi 24 septembre 2013

Sorata en mode Pékin Express



J'avais pensé à tout mais pas à cela : faire de l'auto-stop en Bolivie! Expérience rafraîchissante en tous cas !






Destination Sorata


Il est 6:30 en ce mardi 24 septembre et je profite de notre terrasse avec Victor pour admirer le lever de soleil sur le Lac Titicaca. Pendant ce temps-là les autres marmottes et ma chèvre continuent leur nuit. Ensuite c'est l'heure du petit déjeuner. Mais attention, on ne se mélange pas : les anglais à gauche bien évidemment, les "capilairement improbables" à droite !





A 9h00, la petite compagnie se dirige doucettement vers le port en contre-bas. La vente des tickets commence à 9h30 et le largage des amarres est prévu à 10h30. La traversée rapide effectuée, nous faisons nos au-revoir à Victor, Ben et Ella pour qui le Pérou est la prochaine étape. Ruth, le Fab et moi achetons nos tickets pour Huarina, un village situé à peu près à mi-distance entre Copacabana et la Paz. Notre destination finale : Sorata. Notre bus part à l'heure (chose rare pour être soulignée), nous retraversons le détroit de tequina grâce au bac local, et 1h15 plus tard nous voici déposés dans ce magnifique village trou perdu de Huarina ; quelques maisons, quelques restaurants et une boutique alignés le long d'une route pour le moins déserte. Notre but maintenant : attendre que le bus faisant le trajet la Paz-Sorata passe devant nous.


Huarina et son arrêt de bus

Cela fait bien une demi-heure que l'on patiente : le soleil nous cuit la peau et toujours pas de bus pour Sorata mais uniquement pour Copacabana. Nous serions-nous fait avoir dans l'histoire ? Nous commençons par arrêter les bus pour Copacabana par désespoir et nous apprenons par l'un des chauffeurs qu'aucun bus ne va jusqu'à Sorata mais uniquement des micros, petite camionnette servant à entasser ses usagers (mode de transport très utilisé par les locaux). De mémoire, j'ai vu quelques micros avec la pancarte Sorata mais ces derniers, pleins à craquer, ne s'étaient même pas arrêtés.  

Ruth nous propose de tenter l'auto-stop : une feuille de papier déchirée, la ville de Sorata griffonnée au bic et me voilà désormais sur le bord de la route, à brandir ma destination. Mais force est de constater que cela ne marche pas. Mes compagnons d'infortune sont quelque peu dépités :



A un moment, une voiture s'arrête à notre niveau. Fabien s'en approche et demande à son conducteur si ce dernier peut nous dépanner. Incroyable, nous allons pouvoir continuer notre route ! L'espoir revient. Nous allons rechercher nos sacs un peu plus loin et à notre retour près du véhicule, le chauffeur nous indique que cela ne sera pas possible ! Incompréhension totale ! Le voilà qui nous explique qu'il va téléphoner à l'une des ses connaissances. Nous attendons la fin de son appel mais finalement notre espoir de sortie de crise s'évanouit. Le coup est dur, nous pensons même à nous mettre de l'autre côté de la route pour revenir sur La Paz. 

Mais 10 min plus tard, un pick-up rouge flambant neuf s'arrête à notre niveau. Je cours vers le véhicule, prend mon plus bel accent bolivien, roule les "r" comme jamais pour demander de l'aide et à ma grande surprise l'homme au volant me propose de monter à l'arrière du véhicule. J'appelle de suite mes camarades et c'est en courant et en hurlant de joie que nous allons chercher nos sacs et que nous nous hissons dans son coffre! Et là, je comprends totalement les participants de Pékin Express ; je comprends pourquoi ils peuvent autant crier. On the road agaiiinnnnnnnnnn !!!!!!!



A l'arrière du pick-up avec mon pote


Sympa de voir défiler le paysage, la tête au vent

Au bout d'une demi-heure, le froid a commencé à sérieusement s'installer ; les têtes commencent à se crisper légèrement :

Ruth : "F.... freshness !"


Le Fab : "Ça va mon Charlie, pas trop froid ?"


Moi : "Vindedious, ça caille !"


Heureusement que les paysages sont à couper le souffle :
Le mauvais temps arrive

Malheureusement, la Vallée de Sorata est totalement encombrée de nuages. Et pendant environ une heure, nous descendons dans cette énorme vallée avec une visibilité de 50 mètres uniquement. Par beau de temps, il me semble que ce coin de planète aurait été spectaculaire. Mais bon, la météo est un des paramètres que l'on ne peut maîtriser. Nous atteignons finalement Sorata après 2 heures de route, transis.
D'après mon Lonely Planet, de nombreux voyageurs considèrent Sorata (altitude 2670m) comme la ville la plus détendue du pays. Perchée à flanc de colline dans une vallée que dominent les sommets enneigés de l'Illampu et de l'Ancohuma, elle bénéficie d'un cadre naturel époustouflant et conserve un charme colonial désuet...

De notre côté, nous découvrons un village ravagé par les travaux : la rue entourant la place centrale est en train d'être refaite ; conséquence : 80cm à 1 m de voie ont disparu et il faut prendre son élan pour monter sur les trottoirs. Les hôtels sont pour le moins austères. Celui que nous choisissons par défaut a le bon goût de couper l'eau : ni eau chaude, ni eau froide avant 21h le soir !! Ruth part sur Internet, Fabien va faire un tour ; je choisis quand à moi d'aller dans un restaurant ou plutôt cantine avec plat unique. Les locaux hallucinent de me voir manger ici. De mon côté, cela ne me gène pas : j'avale ma soupe à la quinoa avec grand plaisir.
La nuit passée, nous nous levons avec la même purée de pois que la veille. Notre décision est faite : nous retournons à La Paz. Dans le micro, une fois la Vallée de Sorata remontée, nous retrouvons le beau de temps et Ruth est totalement déçue de voir les majestueux Illampu et Ancohuma et de ne pas avoir pu trekker sur leurs contreforts. Allez, ce n'est que partie remise, Ruth !!

Charlie me déçoit ...

Fabien a créé une rubrique "Où est Charlie ?" sur son blog (http://whereisfabien.com/charlie/) : Charlie & la vue la plus célèbre de Rio, Charlie au sommet du Villarrica, Charlie chez les pingouins ... De mon côté, j'ai une autre image de Charlie. Où est Charlie ? Charlie se pèle en autostop mais a une technique particulière pour se réchauffer les mains ... les connaisseurs apprécieront !


Pour voir d'autres photos afin de préparer votre voyage en Bolivie, cliquez ici.

Recent Posts